La translutine

Actualités

Priorité à la défense contre la mer

18 Janvier 2014
Priorité à la défense contre la mer
Des travaux sont entrepris sur la Côte de Nacre pour consolider digues et épis, destinés à lutter contre les assauts des vagues.
Nouvelle compétence de Coeur de Nacre

Depuis 2013, la communauté de communes Coeur de Nacre est compétente pour la gestion des ouvrages de défense contre la mer sur son territoire. Quatre communes du Calvados sont concernées : Bernières-sur-Mer, Saint-Aubin-sur-Mer, Langrune-sur-Mer et Luc-sur-Mer. Sur une longueur linéaire de côte de 7 600 m, les digues et 43 épis feront l'objet d'une réfection et d'une consolidation. « L'objectif de Coeur de Nacre est de disposer d'une protection efficace du littoral et de ses populations, notamment lors des tempêtes dont les effets peuvent être accentués à l'occasion des fortes marées », précise Céline Hébert, chargée de mission à l'environnement. Un programme annuel de travaux va être mis en place dès cette année, afin d'améliorer l'état des équipements sur ces quatre communes.

Des travaux déjà en cours à Luc-sur-Mer

Des travaux ont été engagés depuis décembre dernier à Luc-sur-Mer, afin de sécuriser plusieurs ouvrages, notamment l'épi n° 2 à l'extrémité Est de la commune et l'épi n° 8, à l'Est de la place du Petit-Enfer. « Le chantier est assuré par l'entreprise Charier, agence Torres & Vilaut. Le coût des travaux s'élève à 78 247,50 € HT. Une subvention du conseil général du Calvados a été obtenue pour un montant de 39 123 € », explique Emmanuel Soucasse, directeur des services.

Une procédure de concession du domaine public maritime est également en cours de réalisation, conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur, « en partenariat avec les services de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) et de la commune de Luc-sur-Mer », souligne Emmanuel Soucasse.